« Nuò mǐ jī » / « Lo mai gai » : riz gluant au poulet cuit en feuille de lotus, à la Cantonaise

The recipe in English : « Nuò mǐ jī » or « Lo mai gai » : Cantonese steamed sticky rice with chicken wrapped in lotus leaf.

Nuò Mǐ Jī, Riz gluant au poulet en feuille de lotus

Officiellement, c’est vrai qu’on est déjà au printemps ; c’est normalement le moment où des recettes légères, végétales et des photos aux couleurs vives, inondées de lumière, commencent à fleurir sur les blogs de cuisine. Mais avec le temps changeant que nous avons eu ici ces derniers temps (il gelait encore il y a à peine deux semaines, et le fameux proverbe au sujet du mois d’avril prend désormais tout son sens…), j’ai eu envie de me cuisiner des plats à l’image des pulls en laine que je continue de porter : chauds, doux et rassurants. Vous, à quoi pensez-vous quand vous avez besoin d’un  plat réconfortant ? En ce qui me concerne, c’est au riz.

Lire la suite

Publicités

Cailles rôties aux raisins et marrons, accompagnées d’une purée de céleri

Cailles aux raisins et marrons

In English : Pot roast quail with grapes and chestnuts, plus a celeriac purée.

Il y avait déjà un moment que l’idée de faire un plat salé avec des raisins me trottait dans la tête. Et puis, à l’époque des fêtes, comme on pouvait trouver plus facilement des cailles, j’en avais acheté sans projet vraiment précis, en pensant les cuisiner pour le réveillon ; leur chair rosée tient un peu de la viande de gibier, que j’aime beaucoup. C’était sans compter l’invasion des microbes : j’ai passé la semaine de Noël à me traîner comme une vieille wassingue (un terme très distingué employé par ici pour dire « serpillère »), et la semaine d’après – celle du Nouvel An – rebelote, mais cette fois pour mon cher et tendre. Bref, le repas chic’choc fut remisé aux oubliettes et les cailles au congélateur. Mais l’un dans l’autre, ça m’avait donné le temps de la réflexion et il en est ressorti l’envie de cuisiner ces malheureuses cailles avec les fameux raisins. J’avais trouvé une recette qui les associait dans l’un de mes magazines, mais il y avait aussi des champignons, ce qui me semblait un peu aberrant gustativement parlant. Du coup, j’ai pensé à une autre star des fêtes, au goût douceâtre et plus passe-partout : les marrons. Un bon moyen de se rattraper des réveillons ratés ! J’ai apporté quelques autres petites modifications et pour finir, j’ai accompagné ça d’une purée de céleri qui avait déjà fait ses preuves, et qui complète harmonieusement l’ensemble (l’association marrons – céleri fonctionne très bien en soupe). Eh bien, mon ogre, qui pourtant déteste manger des choses pleines d’os, s’en est léché les doigts ! En plus, ce n’est vraiment pas compliqué à faire ; et en ce qui concerne le sucré-salé, ce n’est pas très prononcé : les cailles, le raisin, les marrons… ça fait très traditionnel et franchouillard, en fin de compte.

Je vous livre donc ce petit plat à l’occasion de la Saint-Valentin, pour que vous puissiez éventuellement le servir à votre « caille » lors de vos prochains dîners aux chandelles… 😉

Lire la suite

Ravioles au lapin et aux champignons + comment réussir ses pâtes avec un laminoir

Ravioles au lapin et aux champignons

Avant que l’hiver ne soit officiellement installé (bon, je sais, avec le temps qu’il fait on s’y croirait déjà…), je tenais à vous présenter cette recette typiquement automnale. Tout a commencé le jour où j’ai découpé mon premier « lapinou » entier, telle le père Ducrasse : comme je ne comptais pas en faire de « terrinette », je me suis retrouvée avec deux malheureux filets séparés du reste de la carcasse. Et c’est là qu’intervint M. l’Ogre, qui me soumit la brillante idée d’en faire des ravioles, sans développer outre mesure. Mais ni une, ni deux, je me suis dit : hmm mais c’est que ce serait pas mal, avec des petits champignons sauvages (on forme une bonne équipe en cuisine : lui à la conception, moi à la confection ^^) ! Bref, le lendemain, je me lançais : le résultat fut à la hauteur, sauf pour la pâte à ravioles, jugée « trop épaisse » par mon goûteur attitré.

Lire la suite