Túrós rétes, rouleaux de pâte filo au fromage blanc d’Europe de l’Est

Link to English post : Túrós rétes or sweet phyllo pastry rolls with Eastern European curd cheese filling.

Túrós rétes ou rouleaux de pâte filo au fromage blanc

Désolée pour ceux qui ne consomment pas de produits laitiers, car c’est de nouveau ce dont il va être question aujourd’hui ! En plus c’est vrai que mon dernier dessert était également à base de fromage, mais celui-ci est d’un genre totalement différent (et surtout beaucoup plus simple à réaliser).

Lire la suite

« Lecsó » : une ratatouille hongroise ?

The post in English : « Lecsó » or stewed peppers and tomatoes : an easy and vegetarian Hungarian dish.

Lecsó, la ratatouille hongroise

Cette semaine, l’Ogrerie a pris le temps de souffler un peu, et le soleil aussi. Mais voici une recette bien ensoleillée (et qui réchauffe !) pour vous aider à tenir le coup jusqu’au retour des beaux jours…

Je vous le concède : quand on pense cuisine hongroise, on pense plutôt à des ragoûts de patate (peu ragoûtants), des plats de viande bien gras, des fritures ou des desserts bien riches (en beurre, chocolat et autres choses honteuses). Quand vous êtes invités dans une famille hongroise, il vaut mieux jeûner une semaine à l’avance, car ils vous trouveront maigre de toute façon, et ne vous lâcheront pas tant que vous n’aurez pas renoncé à la dernière once de décence alimentaire. Et le pire, c’est qu’il n’y a pas de saisons culinaires, chez eux : en été, par 35° à l’ombre, on vous sert encore du gulyás bien fumant.

L’avantage toutefois à avoir des origines hongroises, c’est qu’on connaît les petits secrets de cette gastronomie ; eh bien figurez-vous qu’on cultive des légumes (autres que des pommes de terre), à l’Est du Rhin, et qu’on les cuisine aussi !

Lire la suite

« Lángos », l’emblème de la cuisine de rue hongroise

The recipe in English : « Lángos », the ultimate Hungarian street food.

Lángos

Désolée pour le manque d’à-propos, mais pas d’œufs, de chocolat, de lapin ni d’agneau en ce week-end pascal ! En fait, il se trouve qu’aujourd’hui était le dernier jour possible pour participer à un « défi Street food from around the world«  lancé par le site « Recettes.de » ce mois-ci. Ça tombait assez mal pour moi car j’ai eu un emploi du temps un peu chargé, mais j’ai quand même réussi à m’organiser car il était hors de question que je manque cette occasion ! Je suis en effet une grande amatrice de cuisine de rue, qui recèle selon moi souvent plus de merveilles que la cuisine des grands restaurants (en dehors du smoothie brésilien au jus d’œil de bœuf et œufs de poisson, vous connaissez 😉 ?!)…

J’aurais bien pu vous proposer une recette de cuisine de rue chinoise, sans conteste la plus riche et celle qui me passionne le plus, mais comme je ne la connais pas d’expérience, et que c’est une occasion un peu spéciale, j’ai préféré vous présenter la principale street food que l’on peut trouver en Hongrie, qui me rappelle mon enfance : les lángos (dites « lanne-gauche »). Il s’agit de galettes de pâte levée frite, qu’on peut manger garnies de la façon qu’on veut, mais personnellement je préfère la version la plus simple, avec seulement un peu de sel. Dans ma famille, on les badigeonnait aussi avec de l’ail pilé ; et parmi les garnitures traditionnelles, il y a de la crème, la fameuse crème aigre des pays de l’Est (mais la crème fraîche fonctionne aussi). Je sais qu’on peut également ajouter du fromage râpé (ou encore des lardons), ce qui personnellement me plaît moins mais que vous pouvez essayer !

Lire la suite

« Smarni », ou comment vous en sortir si vous ne savez pas faire sauter les crêpes

smarni 1''

The recipe for English-speakers : « Smarni », a Hungarian « scrambled pancake ».

Dans quelques jours, c’est la Chandeleur (et non pas la « Chandler », comme j’ai déjà pu le voir écrit 😉 – on les reconnaît, les fans de Friends !)… Et vous appréhendez peut-être déjà le moment où vous allez devoir faire bondir les crêpes de la poêle jusqu’au plafond devant les yeux pleins d’espoir devant vos enfants, de crainte que les crêpes refusent d’obéir à votre mouvement de poignet – auquel vous vous êtes pourtant entraîné(e) toute l’année – et n’atterrissent par terre ou sur le feu, ou bien ne retombent mollement sur la poêle en un tas de pâte informe et immangeable, ou pire encore, qu’elles ne décollent même pas dans la poêle. Leur regard émerveillé soudain transformé en un regard embué par la déception, les moues de circonstance, les petites remarques mesquines sur les parents des autres… intolérable (idem lorsqu’on cherche à impressionner l’élu(e) de son cœur) ! Je vous rassure, comme pour tout c’est surtout un « truc » à prendre : si avec mes deux mains gauches j’y arrive, tout le monde peut le faire  !

Mais réjouissez-vous, car si cette perspective vous donne des sueurs froides, ou si simplement vous êtes en quête de nouveautés culinaires, la cuisine hongroise recèle une solution à la portée de tous…

Lire la suite

« Kocsonya »* : pieds de porc en gelée à la mode hongroise

Kocsonya

* lire « cô-tchô-gna » (avec un « a » prononcé un peu comme des Ch’tis !)

Avis à ceux qui n’utilisent pas de gélatine parce que c’est à base de gras de porc, détournez-vous de cette recette ! Le temps de la légèreté et du végétarisme n’aura que peu duré (on ne se refait pas) : voici un plat 100% carné, mais un bon petit plat d’hiver, simple à faire et reconstituant, réalisé selon une recette de famille ancestrale qui vient de loin…

Lire la suite