Quand c’est chaud, il y a tía tô

Link to English post : Sparkling and cooling perilla drink – coming very soon !

Limonade de tía tô

Bon, allez, cette fois, ça y est, je crois qu’on peut enfin le dire sans conjurer le sort : l’été est bel et bien là. Comment je le sais ? Eh bien, ça fait maintenant plus de deux semaines qu’il fait trop chaud pour travailler

Malheureusement il y en a certain(e)s qui doivent travailler*, mais on peut essayer de se rafraîchir, ou rêver à le faire, avec des boissons faites maison. Et bien que je ne sois pas une grande amatrice de sodas, en voici une que j’aimerais pouvoir siroter à longueur de journée, les doigts de pied en éventail. Ce soft drink clôt, je l’espère avantageusement, ma série de recettes asiatisantes autour de l’apéro – pour peu que vous ayez accès à du tía tô, il fera pétiller votre été !

Lire la suite

Publicités

Chips de pommes de terre au wasabi cuites au four

Link to English post : Wasabi flavour baked potato chips.

Chips au wasabi maison au four

Avec ce temps radieux, j’imagine que ceux d’entre vous qui le peuvent ont renoué avec les longs et joyeux repas d’été en plein air, précédés d’apéritifs qui s’éternisent… Et qui dit apéro, dit de quoi grignoter aussi, n’est-ce pas ? C’est un peu loupé pour vous proposer de manger ces chips devant le feu d’artifice du 14 juillet, mais vous aurez sans doute d’autres occasions !

Lire la suite

Semoule au lait fermenté ou saykouk, façon taboulé

Link to English post : Leben buttermilk semolina aka saykouk, tabbouleh-style.

Saykouk, semoule au lait fermenté et garnitures choisies

Avant que le printemps ne se termine et ne laisse place à l’été (haha… je sais ce que vous allez dire), je tenais à vous présenter ce plat traditionnellement consommé en cette saison, sans conteste plus précoce au Maghreb dont il est originaire. Ça ne paye peut-être pas de mine et ne mérite peut-être pas de figurer à la carte d’un restaurant, mais c’est justement tellement simple et adéquat au redoux printanier (ou estival) que ça n’aurait pas été sympa de ma part de le garder pour moi.

Lire la suite

« Lecsó » : une ratatouille hongroise ?

The post in English : « Lecsó » or stewed peppers and tomatoes : an easy and vegetarian Hungarian dish.

Lecsó, la ratatouille hongroise

Cette semaine, l’Ogrerie a pris le temps de souffler un peu, et le soleil aussi. Mais voici une recette bien ensoleillée (et qui réchauffe !) pour vous aider à tenir le coup jusqu’au retour des beaux jours…

Je vous le concède : quand on pense cuisine hongroise, on pense plutôt à des ragoûts de patate (peu ragoûtants), des plats de viande bien gras, des fritures ou des desserts bien riches (en beurre, chocolat et autres choses honteuses). Quand vous êtes invités dans une famille hongroise, il vaut mieux jeûner une semaine à l’avance, car ils vous trouveront maigre de toute façon, et ne vous lâcheront pas tant que vous n’aurez pas renoncé à la dernière once de décence alimentaire. Et le pire, c’est qu’il n’y a pas de saisons culinaires, chez eux : en été, par 35° à l’ombre, on vous sert encore du gulyás bien fumant.

L’avantage toutefois à avoir des origines hongroises, c’est qu’on connaît les petits secrets de cette gastronomie ; eh bien figurez-vous qu’on cultive des légumes (autres que des pommes de terre), à l’Est du Rhin, et qu’on les cuisine aussi !

Lire la suite