Soupe acidulée et pimentée de brèdes mourongue en bouillon de poulet minute, aux tomates et au tamarin

The recipe in English : Moringa leaves in chicken and lemongrass broth, with tomatoes, tamarind and chili : a hot and sour soup for springtime.

Bouillon aux brèdes mourongues

Vous ne trouvez pas que ça manque un peu de vert par ici, ces derniers temps ? En voilà de nouveau, même si cette recette n’utilise aucun des traditionnels légumes verts qui égayent maintenant les étals de nos marchés… Connaissez-vous les brèdes mourongue ? À moins que vous ne soyez d’originaire de la Réunion ou de certaines parties de l’Asie, je serais prête à parier que non, tout comme moi il y a à peine quelques mois !

Je suis reconnaissante envers la dame qui tient ma supérette asiatique préférée, toujours souriante et prête à me prodiguer des conseils, pour m’avoir fait découvrir ce « légume » délicat, très différent de la plupart des légumes asiatiques que j’ai eu l’occasion de goûter : il gagne à être connu !

En prime, ma gentille épicière m’a confié, en quelques mots, la façon dont elle a l’habitude de le préparer : en bouillon – un bouillon « minute » fait avec du poulet ou un bouillon à base de bœuf longuement mijoté – éventuellement parfumé à la citronnelle et additionné de tomates, de piments et d’un ingrédient jusqu’alors inconnu pour moi – le tamarin

J’espère faire honneur à la recette originelle en vous en livrant mon interprétation : une soupe légèrement acide, pimentée juste ce qu’il faut, et surtout incroyablement riche en saveurs qui se complètent parfaitement. Vous devez vous dire, une soupe alors que l’on a un soleil radieux qui réchauffe l’atmosphère, ce n’est pas vraiment de circonstance… Mais c’est une soupe légère et rafraîchissante, comme on sait si bien les faire en Asie, qui vous satisfera que le temps soit au beau fixe ou non. C’est aussi une soupe qui vous veut du bien, grâce aux bénéfices combinés du tamarin et des brèdes mourongues, ainsi qu’une soupe que vous pourrez vous préparer en une trentaine de minutes si vous avez pris soin de préparer les brèdes à l’avance.

Lire la suite

« Nuò mǐ jī » / « Lo mai gai » : riz gluant au poulet cuit en feuille de lotus, à la Cantonaise

The recipe in English : « Nuò mǐ jī » or « Lo mai gai » : Cantonese steamed sticky rice with chicken wrapped in lotus leaf.

Nuò Mǐ Jī, Riz gluant au poulet en feuille de lotus

Officiellement, c’est vrai qu’on est déjà au printemps ; c’est normalement le moment où des recettes légères, végétales et des photos aux couleurs vives, inondées de lumière, commencent à fleurir sur les blogs de cuisine. Mais avec le temps changeant que nous avons eu ici ces derniers temps (il gelait encore il y a à peine deux semaines, et le fameux proverbe au sujet du mois d’avril prend désormais tout son sens…), j’ai eu envie de me cuisiner des plats à l’image des pulls en laine que je continue de porter : chauds, doux et rassurants. Vous, à quoi pensez-vous quand vous avez besoin d’un  plat réconfortant ? En ce qui me concerne, c’est au riz.

Lire la suite

À la découverte du cerfeuil : une omelette et un potage

Omelette et velouté au cerfeuil

In English : Exploring the uses of chervil : an omelette and a cream soup.

Dans la série des recettes traditionnelles, rapides et ultra-simples à faire, en voici à nouveau deux bons exemples. Je n’avais pas vraiment prévu de les réaliser, à vrai dire, mais n’ayant utilisé qu’une dizaine de brins de cerfeuil pour réaliser ma recette de salade de topinambour, je me suis ensuite retrouvée avec tout le reste d’une énorme botte de cerfeuil qui ne demandait qu’à être utilisé…

Lire la suite

Salade croquante de topinambour en julienne

Salade de topinambour aux noisettes et au cerfeuil

In English : Crunchy and nutty Jerusalem artichoke salad.

Aujourd’hui a lieu la Fête des Lanternes (qui clôt les festivités liées au Nouvel An chinois) mais la recette que je vous propose est cette fois totalement hors contexte, en dehors du fait que les Chinois appellent le topinambour « gingembre étranger ». Il s’agit simplement d’une salade fraîche, croquante et « noisetée » : je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais le soleil des derniers jours – béni soit l’anticyclone russe – m’a donné envie de manger des choses plus légères, moins roboratives. Et il est possible de le faire tout en restant dans le ton de la saison, avec ce tubercule bien hivernal qu’est le topinambour.

Lire la suite

Raviolis chinois au porc, au thé vert et à la ciboulette aillée pour l’année du Serpent

Raviolis chinois au thé vert, au porc et à la ciboulette

In English : Pork, chives and green tea water dumplings for Lunar New Year.

Demain a lieu le Nouvel An lunaire, qui est le moment le plus important du calendrier chinois : les festivités s’étalent sur deux semaines ! Nous allons cette fois quitter l’année du Dragon pour entrer dans celle du Serpent, un signe du zodiaque qui me concerne tout particulièrement… En Chine encore plus qu’ailleurs, la célébration de ce genre d’événements implique la préparation de plats particuliers, associés à des valeurs symboliques. Pour moi qui suis passionnée par la gastronomie chinoise traditionnelle, c’est une bonne occasion de vous présenter un élément incontournable de cette dernière : les jiǎozi (饺子).

Lire la suite

« Kocsonya »* : pieds de porc en gelée à la mode hongroise

Kocsonya

* lire « cô-tchô-gna » (avec un « a » prononcé un peu comme des Ch’tis !)

Avis à ceux qui n’utilisent pas de gélatine parce que c’est à base de gras de porc, détournez-vous de cette recette ! Le temps de la légèreté et du végétarisme n’aura que peu duré (on ne se refait pas) : voici un plat 100% carné, mais un bon petit plat d’hiver, simple à faire et reconstituant, réalisé selon une recette de famille ancestrale qui vient de loin…

Lire la suite

Bouillon de thé matcha aux nouilles soba et légumes verts, une soupe « détox' » à décliner selon vos envies

Bouillon au thé matcha, aux nouilles soba et légumes verts

La recette dont je vais vous parler aujourd’hui est un peu expérimentale : il s’agit en fait plutôt d’un concept que j’ai essayé de mettre à profit pour en faire quelque chose de vraiment bon. Ce potage léger, facile à réaliser et plein de bonnes choses vous permettra non seulement de vous réchauffer, mais aussi de vous remettre des éventuels excès des fêtes !

Lire la suite

Noix de Saint-Jacques à la vapeur, sauce aux haricots noirs et à l’ail

Saint-Jacques vapeur à la sauce aux haricots noirs

En cette période de fêtes qui s’achève bientôt, voici une recette plutôt originale pour cuisiner l’un des produits phares de la saison et que j’adore : la Saint-Jacques. Le titre de cet article vous rebute peut-être un peu, mais il s’agit d’un mets assez raffiné, qu’on peut servir aussi bien comme une entrée dans un menu d’inspiration asiatique (si vous n’avez toujours aucune idée pour le repas de la Saint-Sylvestre…) ou comme un plat léger, accompagné de riz. Après deux recettes de friture, un peu de légèreté s’imposait ! La cuisson à la vapeur est selon moi celle qui respecte le mieux le goût et la texture de la Saint-Jacques, et les différents éléments – sauce fermentée, herbes – se combinent vraiment très bien tout en mettant en valeur son goût iodé. Une fois maîtrisée, cette recette est en plus assez rapide à préparer si l’on a tous les éléments à disposition.

Lire la suite