Brioche à la pâte à tartiner au pain d’épices (autour du pain d’épices #3)

The recipe in English : Sweet rolls-shaped brioche, stuffed with gingerbread spread.

Brioche au pain d'épices

Et voici le fin mot de l’histoire ! Toute cette affaire de pain d’épices a pour point de départ et d’arrivée… un kouglof au pain d’épices aperçu chez Beau à la louche. Ça me semblait être la gourmandise ultime pour faire face à ce long hiver, et après l’avoir contemplé, convoité, imaginé, j’ai fini par le tester. Mais malheureusement, j’ai trouvé que non seulement, comme le dit Loukoum°°°, la farce n’était pas très facile à travailler, mais qu’en plus elle était un peu trop ferme et pas très présente au goût. Alors quand je suis tombée sur ma fameuse pâte à tartiner au pain d’épices, l’idée m’est naturellement venue de l’utiliser à la place de la garniture originale.

Comme il m’en fallait quand même une certaine quantité, j’ai utilisé de la pâte à tartiner faite maison, mais vous pouvez bien sûr choisir d’utiliser celle du commerce si vous en trouvez par chez vous (j’ai découvert qu’elle a fait partie d’une Foodiz’box, mais j’avoue ne pas trop savoir comment ça marche tout ça…). J’avais par ailleurs envie de tester une recette de brioche repérée il y a quelque temps dans un magazine, présentée comme la recette de la brioche traditionnelle, du coup j’en ai profité pour faire d’une pierre deux coups. Et là, je reconnais que ce n’est pas la brioche la plus présentable ni même la plus réussie que j’ai faite ; les proportions des ingrédients et les différentes étapes sont un peu similaires à celles de ma recette de brioche parfaite, mais j’ai été un peu déçue de ne pas avoir utilisé celle-ci car la brioche était un peu trop beurrée pour moi, et moins filante que ce que j’aurais aimé. Par contre, je suis très contente de l’utilisation de la pâte à tartiner au pain d’épices comme garniture ! Cela a l’avantage incontestable, par rapport à des pralines, d’aromatiser (discrètement) la brioche sans apporter un goût trop sucré.

Je vous livre l’ensemble de la préparation que j’ai suivie, mais du coup n’hésitez pas à substituer à cette recette celle de brioche, pain au lait, pain viennois etc. que vous préférez. Pareil pour la forme : j’ai choisi celle-ci (qui a l’avantage d’être facile à portionner) comme j’aurais pu choisir de faire une tresse ou même un « kringel », alors faites-vous plaisir ! Je précise tout de même que ce n’est pas le genre de recette à la Jamie Oliver, qui s’improvise en moins d’1/2 h ! Attendez d’avoir une journée ou même un petit week-end tranquille avant de vous lancer…vous serez en tous cas bien récompensé(e)s à l’heure du goûter !

Brioche au pain d'épices

D’après Papilles, n°10, et « Beau à la louche » (lien plus haut).

Ingrédients (pour 6 portions) :

  • 250g de farine à teneur élevée en gluten (voir ici pour plus de précisions) + pour fariner plan de travail
  • 35g de sucre semoule
  • 5g de sel
  • 15g de levure de boulanger fraîche ou 5g de levure sèche instantanée
  • 50g de lait (de préférence entier), tiède
  • 2 gros œufs battus (120g environ), à température ambiante
  • 150g de beurre
  • 150g de pâte à tartiner au pain d’épices (maison ou du commerce), à température ambiante
  • 60g de pépites de chocolat (facultatif, je n’en ai pas utilisé)
  • 1 œuf battu pour dorer la brioche

Préparation :

Dans le bol d’un robot (ou un grand saladier ou la cuve d’une machine à pain), placer 125g de farine, le sucre et le sel et commencer à mélanger avec un crochet pétrisseur (ou un batteur électrique muni de fouets pétrisseurs, ou encore en lançant le programme de pétrissage de la machine à pain).

Ajouter la levure, préalablement émiettée si elle est fraîche, aux ingrédients secs, en remuant toujours.

Mélanger les œufs battus et le lait, les verser sur les ingrédients secs puis remuer (à vitesse lente) pour obtenir une pâte à moitié liquide, mais homogène.

Ajouter ensuite les 125g supplémentaires de farine et pétrir (à plus grande vitesse) de façon à ce que la pâte commence à se détacher des bords (10 min environ). Aidez-là un peu avec une spatule ou maryse si elle ne s’amalgame pas correctement.

Incorporer en plusieurs fois le beurre froid en dés tout en continuant à pétrir, jusqu’à ce que la pâte soit lisse, souple et qu’elle se détache des bords (encore 10 min !).

Déposer la pâte dans un grand saladier légèrement beurré/huilé et fariné (la pâte reste assez collante), couvrir de film alimentaire ou d’un torchon légèrement humidifié et laisser lever à température ambiante pendant 1h30 environ (1h en été).

La dégazer en passant les doigts sur les côtés du saladier, en la soulevant et en la faisant retomber. Couvrir de nouveau le saladier (mais pas hermétiquement, il faut que l’air puisse circuler pour éviter d’avoir un goût de fermentation prononcé) et le mettre au frais au moins 6h. Je l’ai laissée une nuit, c’est-à-dire 9h environ, et je pense qu’il vaut mieux ne pas trop dépasser ce délai.

Une fois sortie du réfrigérateur, la pâte est beaucoup plus facile à travailler. Reformer la boule et la déposer sur votre plan de travail légèrement fariné.

Former un boudin, puis l’étaler au rouleau à pâtisserie en un rectangle d’1 cm d’épaisseur environ.

Étaler la pâte de pain d’épices sur toute la surface, en une couche uniforme (pas comme moi, qui ai bêtement utilisé une spatule au lieu d’un couteau ^^). Parsemer éventuellement de pépites de chocolat (personnellement je n’aime pas trop le chocolat dans les desserts et viennoiseries).

Rouler le rectangle de pâte sur lui-même pour former à nouveau un boudin, en utilisant au besoin un peu d’œuf battu pour le sceller.

Couper le rouleau en 6 tronçons et les disposer, face fermée vers le bas, dans un moule rond ou carré de taille moyenne (j’ai dû changer de moule en cours de route car la pâte n’a pas levé autant que je le pensais – et pourtant c’est loin d’être ma première brioche, mais il y a des jours comme ça… – bref, 22 cm de diamètre pour moi), beurré et fariné.

Brioche en préparation

Couvrir le moule et laisser lever à température ambiante de façon à ce que les pâtons doublent de volume (j’ai attendu 3h car il faisait frais, mais je pense qu’il vaut mieux ne pas dépasser 1h30-2h, même en hiver).

Préchauffer le four à 200°C. Battre le dernier œuf entier et dorer la brioche avec avant de l’enfourner, pour 35 min.

Au bout de 10-15min, lorsqu’elle commence à colorer, la couvrir avec une feuille de papier alu.

Au sortir du four, laisser refroidir la brioche quelques minutes dans le moule, puis la démouler. La laisser refroidir sur une grille à gâteaux, avant de la déguster (hmm…), avec un jus de fruits ou un petit verre de lait (ou de lait-fraise si vous voulez vraiment pousser le vice ^^) ou de bien l’emballer dans du film alimentaire pour qu’elle garde toute sa fraîcheur.

La brioche reste moelleuse pendant plus ou moins 2 jours, mais je vous mets au défi de la faire durer plus longtemps !

Brioche au pain d'épices

Bonne journée !

9 réflexions sur “Brioche à la pâte à tartiner au pain d’épices (autour du pain d’épices #3)

  1. Oui, je pense que cela demande un peu de temps pour préparer, en plus je n’ai pas de machine à pain, mais j’ai quand même très envie d’essayer, peut-être pendant mes prochaines vacances. Un peu débordée après mon retour de Pékin… Bises

    • Désolée pour ma réponse tardive : j’ai moi aussi eu une semaine chargée alors je te comprends !
      Sinon je dirais que c’est plutôt une brioche « d’hiver » (bien calorique ;)), alors j’espère que tu auras le temps de la tester avant le retour des vrais beaux jours !
      Ça me fait plaisir en tous cas que tu aies envie de la faire, mais c’est vrai que je triche un peu avec ma machine, le plus dur pour moi c’est d’être patiente😀

  2. Tes photos sont juste magnifiques… Je n’ai rien à ajouter; sinon qu’en les voyant je sens mes dents ‘enfoncer dans le molleux de ta brioche et je sens le fondant de la garniture…

    • C’est plus ou moins l’effet que ça m’a fait aussi😉
      Figure-toi qu’au départ je voulais justement utiliser ta recette de brioche fourrée (on pourrait farcir les morceaux avec une « boule » de pâte à tartiner au pain d’épices, ce serait chouette aussi, je crois), mais elle n’était pas aussi réussie que la tienne, j’ai dû louper un truc…
      Merci pour ton chaleureux compliment, en tous cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s