Quand c’est chaud, il y a tía tô

Link to English post : Sparkling and cooling perilla drink – coming very soon !

Limonade de tía tô

Bon, allez, cette fois, ça y est, je crois qu’on peut enfin le dire sans conjurer le sort : l’été est bel et bien là. Comment je le sais ? Eh bien, ça fait maintenant plus de deux semaines qu’il fait trop chaud pour travailler

Malheureusement il y en a certain(e)s qui doivent travailler*, mais on peut essayer de se rafraîchir, ou rêver à le faire, avec des boissons faites maison. Et bien que je ne sois pas une grande amatrice de sodas, en voici une que j’aimerais pouvoir siroter à longueur de journée, les doigts de pied en éventail. Ce soft drink clôt, je l’espère avantageusement, ma série de recettes asiatisantes autour de l’apéro – pour peu que vous ayez accès à du tía tô, il fera pétiller votre été !

Lire la suite

Chips de pommes de terre au wasabi cuites au four

Link to English post : Wasabi flavour baked potato chips.

Chips au wasabi maison au four

Avec ce temps radieux, j’imagine que ceux d’entre vous qui le peuvent ont renoué avec les longs et joyeux repas d’été en plein air, précédés d’apéritifs qui s’éternisent… Et qui dit apéro, dit de quoi grignoter aussi, n’est-ce pas ? C’est un peu loupé pour vous proposer de manger ces chips devant le feu d’artifice du 14 juillet, mais vous aurez sans doute d’autres occasions !

Lire la suite

Vin de riz blanc ou noir maison – facile, subtil et utile

Link to English post : Subtle, versatile and easy homemade white or black rice wine.

Vin de riz gluant fermenté

Je vous propose de placer le début de ce mois de juillet sous de bons auspices en préparant et dégustant cette boisson subtilement alcoolisée, qui deviendra peut-être la vedette de vos apéros et plus encore…

Lire la suite

Túrós rétes, rouleaux de pâte filo au fromage blanc d’Europe de l’Est

Link to English post : Túrós rétes or sweet phyllo pastry rolls with Eastern European curd cheese filling.

Túrós rétes ou rouleaux de pâte filo au fromage blanc

Désolée pour ceux qui ne consomment pas de produits laitiers, car c’est de nouveau ce dont il va être question aujourd’hui ! En plus c’est vrai que mon dernier dessert était également à base de fromage, mais celui-ci est d’un genre totalement différent (et surtout beaucoup plus simple à réaliser).

Lire la suite

Semoule au lait fermenté ou saykouk, façon taboulé

Link to English post : Leben buttermilk semolina aka saykouk, tabbouleh-style.

Saykouk, semoule au lait fermenté et garnitures choisies

Avant que le printemps ne se termine et ne laisse place à l’été (haha… je sais ce que vous allez dire), je tenais à vous présenter ce plat traditionnellement consommé en cette saison, sans conteste plus précoce au Maghreb dont il est originaire. Ça ne paye peut-être pas de mine et ne mérite peut-être pas de figurer à la carte d’un restaurant, mais c’est justement tellement simple et adéquat au redoux printanier (ou estival) que ça n’aurait pas été sympa de ma part de le garder pour moi.

Lire la suite

Riz frit à la coréenne : kimchi bokkeum bap au kimchi maison et au tofu croustillant

Link to English post : Kimchi bokkeum bap, my way : Korean fried rice with homemade kimchi and crusty tofu.

Kimchi bokkeum bap au tofu croustillant

Je vous avais déjà parlé de mon goût pour le riz, une fois précédente ; voici de nouveau un de mes plats "comfort food" dont il est l’ingrédient principal (ça devient un peu lassant tout ce battage autour de la météo, alors je préfère m’abstenir d’y faire référence explicitement, mais il  me semble que ce genre de plat est encore d’actualité dans une bonne partie de notre pays…). Dans mon dernier article, je vous ai promis une recette de ma conception, mais ce n’est pas encore tout à fait le cas puisqu’il s’agit d’un plat traditionnel coréen, simplement un peu adapté par mes soins ; j’espère que vous ne m’en voudrez pas si je l’estampille quand même "l’Ogrerie"… En tous cas, ne vous trompez pas au titre, il n’est pas question de friture ici, et c’est d’ailleurs un plat qui nécessite peu de cuisson !

Lire la suite

Petit message à l’attention de ceux qui ont l’habitude de jeter les feuilles de céleri

Cuisson des feuilles de céleri

Si vous vous demandez pourquoi je m’apprête à faire cuire au four des feuilles de céleri, c’est que vous n’avez pas encore découvert l’astuce dont je m’apprête à vous parler… Intrigué(e) ? Lisez la suite !

Wondering why I’m going to bake these celery leaves ? If you can’t guess, it means you did not yet discover the trick I’m to tell you about. Interested ? Click here and you’ll be aware too !

Lire la suite

"Lecsó" : une ratatouille hongroise ?

The post in English : "Lecsó" or stewed peppers and tomatoes : an easy and vegetarian Hungarian dish.

Lecsó, la ratatouille hongroise

Cette semaine, l’Ogrerie a pris le temps de souffler un peu, et le soleil aussi. Mais voici une recette bien ensoleillée (et qui réchauffe !) pour vous aider à tenir le coup jusqu’au retour des beaux jours…

Je vous le concède : quand on pense cuisine hongroise, on pense plutôt à des ragoûts de patate (peu ragoûtants), des plats de viande bien gras, des fritures ou des desserts bien riches (en beurre, chocolat et autres choses honteuses). Quand vous êtes invités dans une famille hongroise, il vaut mieux jeûner une semaine à l’avance, car ils vous trouveront maigre de toute façon, et ne vous lâcheront pas tant que vous n’aurez pas renoncé à la dernière once de décence alimentaire. Et le pire, c’est qu’il n’y a pas de saisons culinaires, chez eux : en été, par 35° à l’ombre, on vous sert encore du gulyás bien fumant.

L’avantage toutefois à avoir des origines hongroises, c’est qu’on connaît les petits secrets de cette gastronomie ; eh bien figurez-vous qu’on cultive des légumes (autres que des pommes de terre), à l’Est du Rhin, et qu’on les cuisine aussi !

Lire la suite

Soupe acidulée et pimentée de brèdes mourongue en bouillon de poulet minute, aux tomates et au tamarin

The recipe in English : Moringa leaves in chicken and lemongrass broth, with tomatoes, tamarind and chili : a hot and sour soup for springtime.

Bouillon aux brèdes mourongues

Vous ne trouvez pas que ça manque un peu de vert par ici, ces derniers temps ? En voilà de nouveau, même si cette recette n’utilise aucun des traditionnels légumes verts qui égayent maintenant les étals de nos marchés… Connaissez-vous les brèdes mourongue ? À moins que vous ne soyez d’originaire de la Réunion ou de certaines parties de l’Asie, je serais prête à parier que non, tout comme moi il y a à peine quelques mois !

Je suis reconnaissante envers la dame qui tient ma supérette asiatique préférée, toujours souriante et prête à me prodiguer des conseils, pour m’avoir fait découvrir ce "légume" délicat, très différent de la plupart des légumes asiatiques que j’ai eu l’occasion de goûter : il gagne à être connu !

En prime, ma gentille épicière m’a confié, en quelques mots, la façon dont elle a l’habitude de le préparer : en bouillon – un bouillon "minute" fait avec du poulet ou un bouillon à base de bœuf longuement mijoté – éventuellement parfumé à la citronnelle et additionné de tomates, de piments et d’un ingrédient jusqu’alors inconnu pour moi – le tamarin

J’espère faire honneur à la recette originelle en vous en livrant mon interprétation : une soupe légèrement acide, pimentée juste ce qu’il faut, et surtout incroyablement riche en saveurs qui se complètent parfaitement. Vous devez vous dire, une soupe alors que l’on a un soleil radieux qui réchauffe l’atmosphère, ce n’est pas vraiment de circonstance… Mais c’est une soupe légère et rafraîchissante, comme on sait si bien les faire en Asie, qui vous satisfera que le temps soit au beau fixe ou non. C’est aussi une soupe qui vous veut du bien, grâce aux bénéfices combinés du tamarin et des brèdes mourongues, ainsi qu’une soupe que vous pourrez vous préparer en une trentaine de minutes si vous avez pris soin de préparer les brèdes à l’avance.

Lire la suite

Versatile Blogger Award, mon premier tag

Bien que je ne fasse pas partie depuis longtemps du cercle des blogueuses de cuisine, j’ai la chance d’être invitée à participer au "Versatile Blogger Award", un petit jeu fondé sur le partage entre blogueurs. Je le dois à un récent "tag" de mon amie Margot Zhang, qui tient le blog Recettes d’une Chinoise, dont je ne dirai jamais assez à quel point je suis fan ! N’hésitez pas à y faire un tour (à vos risques et périls – pour moi c’est devenu addictif :D) même si vous ne vous intéressez pas a priori à la cuisine chinoise, comme c’était mon cas il y a quelques années, ou que vous n’y connaissez rien de plus que ce qu’on sert dans les "restaus chinois" : je suis sûre que vous serez séduits, la cuisine chinoise a des choses à offrir pour tous les goûts…

Les règles à respecter pour permettre à cette chaîne de se poursuivre sont les suivantes :
1 – Remercier la blogueuse qui m’a nominée en ajoutant le lien sur mon blog ;
2 – Écrire 7 choses sur soi ;
3 – Nominer 15 blogueurs de son choix en les prévenant par un commentaire ;
4 – Éditer le logo et les règles dans l’article.

Lire la suite